Los Angeles!

Mardi 16 juillet, départ sans encombre pour Roissy après un réveil bien matinal. Les parents de Marguerite nous ont gentiment accompagnés. Nous n’avons « que » quatre bagages en soute mais avec 7 personnes et pas mal de petits sacs en complément, la voiture est bien chargée.

La veille, après un dîner en famille à Paris, les derniers préparatifs et la finalisation des bagages nous ont occupés jusque tard dans la nuit. Les filles se sont couchées relativement raisonnablement, un brin nostalgiques de leur dernière nuit à Paris avant longtemps ! Nous sommes un peu préoccupés par l’état d’Olivia, qui a eu 40 de fièvre dans la journée, même si avec un peu de chance cela l’aidera à dormir dans l’avion…

Les formalités puis le vol se passent très bien. Nous volons en A380 directement pour Los Angeles, soit un peu plus de 11h de vol, que chacun occupe différemment, entre repos et, pour certaine(s), visionnage de films à outrance… Pour ne pas la nommer, Rosalie ne décroche pas les yeux de son écran pendant la quasi-totalité du vol. Nous sommes presque surpris qu’elle parvienne encore à ouvrir les yeux à l’arrivée… Quant à Olivia,  toujours fiévreuse, elle refuse de ,qnger ou boire quoi que ce soit pendant tout le trajet !

Après avoir bien profité de la présence des filles et en particulier d’Olivia pour couper la plupart des files à l’arrivée, nous rejoignons sans difficulté notre petit hôtel en 2ème ligne au bord de la plage dans le quartier de Venice.

Nous sommes installés dans un petit deux pièces. Les deux grandes dorment dans un grand lit tiroir qui se range sous la salle de bains. Original mais efficace ! Olivia dort à même le canapé du salon avec ses deux sœurs. Son état ne s’arrange pas vraiment et on entame sérieusement nos stocks de Doliprane.

Une fois installés et malgré la fatigue qui commence à se faire sentir, nous partons rapidement découvrir les environs et notamment la plage de Venice. C’est le milieu de l’après-midi et nous aimerions que les filles ne s’effondrent pas trop vite pour s’acclimater le plus vite possible aux 9 heures de décalage avec la France.

La balade démarre par le « Boardwalk », sorte de promenade piétonne qui longe la plage et sur laquelle on croise toutes sortes de musiciens, surfeurs, skaters, chanteurs et autres artistes de rue. Dépaysement garanti !

DSC_0818

On aperçoit au loin les installations de la fête foraine installée sur la jetée de Santa Monica, qui symbolise la fin de la fameuse Route 66. Le petit parc d’attractions est bien sûr au programme, mais pour le lendemain.

Nous terminons la journée sur la plage de Venice, où Marguerite fait la connaissance d’un lifeguard (NDLR : en pré-retraite) qui réside normalement… en Equateur. Amusé par notre périple il nous propose de faire étape chez lui. Malheureusement nous ne restons que très peu en Equateur, pour visiter Quito puis partir vers les Galapagos.

Les filles se couchent finalement vers 20h30 heure locale, soit près de 24h après leur réveil à Paris, et s’endorment toutes les 3 réellement en quelques secondes : recette implacable !

Nous n’avons que peu de temps à Los Angeles. Nous écartons quelques incontournables (comme la visite des studios Universal) compte tenu de l’âge des filles qui n’en profiteraient pas vraiment et décidons de nous focaliser sur la visite des quartiers de Santa Monica et de Venice, du centre-ville, et du Griffith Park d’où l’on voit très bien les lettres du sigle Hollywood. Avec un peu de plage et quelques personnes à voir, ce sera déjà pas mal !

Nous démarrons donc notre première journée par une bonne marche jusqu’à Santa Monica. Nous suivons une longue voie aménagée tout le long, qui elle-même longe la plage et sur laquelle circulent en continu vélos, skates, joggers, et autres rollers, comme dans les films.DSC_0819

Une fois arrivés sur place nous faisons le tour de la jetée, naviguons entre les quelques musiciens présents, dont une violoniste de 10 ans déjà célèbre sur Youtube, observons les pêcheurs et leurs premières prises, et nous rendons au Pacific Park directement installé sur la jetée.

Sans surprise les filles sont ravies de leurs premières heures sur le sol américain…

CSC_0839

Bien qu’un peu compliquées, elles s’émerveillent d’un rien et observent tout leur environnement avec beaucoup d’attention à l’affût tant du moindre écart avec leurs habitudes qu’à l’inverse, de la plus petite similarité susceptible de leur rappeler la France. L’ambiance très bohème du quartier, couplée au caractère chaleureux et décomplexé des américains fait le reste!

Entre deux attractions, un passage dans la grande roue nous permet de profiter d’un superbe panorama sur la plage et toute cette partie de la ville.

DSC_0841

DSC_0846

Après le déjeuner nous louons des vélos pour revenir vers Venice et nous dirigeons vers les petits canaux, directement inspirés – dans le principe au moins – de ceux de Venise. Contraste important avec l’ambiance de la plage et du boardwalk qui ne sont qu’à quelques centaines de mètres. Ici tout est très paisible.

Nous ne nous attardons pas et repartons vers l’ouest pour retrouver Marie-Aimée, une copine de collège mariée avec un américain et installée ici depuis 5 ans. Nous faisons la connaissance de son fils de 2 ans et restons un moment chez elle. Mais les filles commencent à être bien fatiguées après cette longue journée. Nous avons encore une vingtaine de minutes de marche jusqu’à l’hôtel. Qu’à cela ne tienne, Marie-Aimée nous prête une sorte de chariot à 2 places qui me permet de tirer Olivia et Rosalie. Il nous sera bien utile pour le lendemain qui plus est.

DSC_0858

Le soir nous retrouvons Robin, cousin germain de Marguerite également installé à L.A qui nous rejoint à notre hôtel pour aller dîner sur le boardwalk. A peine la commande passée, Olivia – dont l’état ne s’est toujours pas amélioré – réclame son lit. C’est suffisamment rare pour être souligné et surtout pris en compte ! Je la ramène à l’hôtel et elle s’endort presque instantanément.LINY0026

La fièvre ne l’a pas quittée depuis 3 jours et nous décidons le lendemain matin de l’emmener voir un médecin. Avec l’aide de Marie-Aimée qui nous donne quelques adresses, Marguerite et Olivia se rendent donc chez le médecin pour faire examiner Olivia et se faire prescrire des antibio. Elles tentent le stop au retour et se font finalement offrir le taxi par un Américain ! Pendant ce temps, Camille et Rosalie profitent des vagues en bodyboard sur la plage de Venice.

Cette petite escapade médicale ampute bien la journée et nous décidons d’aller passer un moment dans le centre à leur retour. Nous nous y rendons en train aérien qui nous permet de traverser une bonne partie de la ville. Néanmoins, vu les distances et les temps de trajets à pied allongés avec les filles dont deux rechignent régulièrement à marcher, nous n’arrivons qu’assez tard vers le centre. Sans avoir suffisamment anticipé ni préparé cette partie, nous nous promenons un moment sans grande conviction aux alentours du musée des sciences naturelles que nous avions prévu de visiter mais qui venait de fermer à notre arrivée vers 17h.

In fine nous aurons passé près de 6 heures hors de l’hôtel pour visiter le centre mais avons eu le sentiment de perdre un peu notre après-midi. Ce n’est pas très grave et cela fait également partie du voyage, c’est naturellement plus frustrant lorsque l’on ne passe qu’à peine 3 jours dans une ville aussi grande que Los Angeles.

Le gigantisme de cette agglomération nous est d’ailleurs confirmé le lendemain matin. Après avoir bouclé les sacs pour repartir le soir-même et rendu notre petit chariot, nous prenons un taxi pour le Griffith Park et son Observatoire. Le trajet dure 50 minutes dont une bonne partie sur une autoroute. Une fois en haut, on voit très bien le sigle HOLLYWOOD depuis le parc. Camille attendait cela depuis un moment !

DSC_0869

DSC_0864

DSC_0875

Après quelques photos nous passons deux heures sur le site où se trouve également un Observatoire, avant de repartir chercher nos sacs et nous diriger vers l’aéroport en direction de Quito via Bogota. Olivia n’a plus de fièvre mais elle est encore fatiguée, nous redoutons un peu l’arrivée à 3h30 du matin à Bogota (et les heures de vols qui précéderont cette arrivée nocturne…).

Avec quelques jours de recul, nous avons passé un bon moment à Los Angeles. Sans avoir évidemment eu le temps ni les moyens de m’en faire une idée très précise, je ne me verrais pas habiter dans cette ville qui semble plus être un gigantesque conglomérat de quartiers et de zones urbanisées, mais j’ai bien apprécié Venice et le petit aperçu de Santa Monica que nous avons eu.

Nous n’avons pas pu voir grand-chose de la ville en elle-même mais c’était dans tous les cas une bonne escale avant d’embarquer pour l’Equateur.

DSC_0861DSC_0874

7 commentaires sur “Los Angeles!

  1. Quel plaisir de vous lire ! Même si je crois que tu m’a coupé toutes envies d’aller à LA !!!
    Très bonne continuation et hâte de lire le prochain épisode !!!!
    Je vous embrasse fort tous les 5 !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s